Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Les Disciplines Associées

Les Disciplines Associées


groupesToute l'association

  • Le Kendo

Le kendo est une forme d'escrime au sabre à deux mains où grâce à l'emploi de matériel adapté (arme en bambou, armure de protection) les assauts sont menés de façon réelle.

Il existe également une pratique à 2 shinai appelée Nito héritière de l'école à deux sabres attribuée à Miyamoto Musashi.

Les pratiquants sont appelés kendoka (peu usité au Japon) ou kenshi.

Le kendo se pratique dans un d?j? : une salle équipée d'un plancher ou dans des gymnases lorsque des planchers ne sont pas disponibles.

Il n'existe pas de catégorie de poids et les pratiquants ne portent aucun signe extérieur de leur grade.

 

  • Le Iaido

 

Les Bushi (guerriers japonais, aussi appelés Samuraï) avaient remarqué que lors d'attaques imprévues, c'est la rapidité avec laquelle on dégainait le sabre et on enchaînait une contre-attaque, qui permettait d'acquérir un avantage fondamental dans le combat. C'est de cette observation qu'est né le laïdo.

Le laïdo (ou laï) regroupe un ensemble de techniques d'escrime au sabre Japonais (Katana) qui consistent à dégainer puis à couper l'adversaire, dans le même mouvement continu.

 

  • Le sport chanbarra

 

                                                  

En 1971, Tanabe Tetsundo et quelques uns des meilleurs escrimeurs japonais s'associèrent. Bien qu'ils étaient assez traditionalistes, ils reconnurent que leur société changeait rapidement et que ce que les gens ont appris 100 ans plus tôt intéressait moins les adolescents du XXème siècle, de plus en plus attirés par les sports ludiques occidentaux.

Une des raisons de son succès est l'absence de règles restrictives. Le Sport Chanbara se veut l’héritier direct et fidèle des combats livrés entre samouraïs de par son esprit et son réalisme. A la différence d’autres arts martiaux, le Sport Chanbara n’a pas subit de codification extrême puisque tous les coups susceptibles de défaire l’adversaire sont admis.

 

  • Le Jodo

 

Le Jodo, ou voie du bâton japonais, est dérivé des combats auxquels se livraient, avec différentes armes, les guerriers japonais, ou Samuraï, dans les siècles passés.

Le Jodo peut être pratiqué par toutes et par tous, partout, et surtout sans quasiment de limite d’âge.

Cette ancienne technique de combat, bâton contre sabre, remonterait à près de cinq siècles, selon la tradition. Ce fut le dernier Budo ou art martial japonais ouvert au grand public… Sa forme actuelle ne fut en effet codifiée qu’en 1968 !

 

  • Le Naginata

Le Naginata est une escrime japonaise, un art martial japonais à part entière.

Cette discipline trouve son origine vers le IXe siècle. Atarashii Naginata, pratiqué de nos jours, est un Naginata moderne.

Le Naginata est un art martial Japonais issu des techniques des samourai dans lequel on étudie le maniement de la naginata, sorte de fauchard de plus de 2 mètres constitué d'un sabre fixé au bout d'un long manche.L’arme est composée d’une hampe en chêne et d’une lame de bambou. 

Coups, parades, balayages, chassés etc… permettent de nombreuses actions efficaces.

 

  • Le Taïso

Le Taïso (préparation du corps en japonais) est un sport d'origine japonaise. Souvent pratiqué dans un dojo, vêtu d'un judogi, ou d'un kimono plus léger, parfois simplement en tenue sportive.

À l'origine, le Taïso nommait les activités physiques complémentaires pratiquées par les compétiteurs de judo ou de jujitsu dans le cadre de leur entrainement. De nos jours cette discipline intéresse un public de plus en plus large, sans limite d'âge, qui n'a pas forcément pratiqué de sport auparavant et qui recherche un loisir axé sur la culture et l'entretien physique. C'est une alternative ludique aux nombreux sports de remise en forme comme le step ou la gymnastique volontaire puisque certains cours de Taïso représentent une approche douce des arts martiaux tels que le judo et le jujitsu, sans aucun danger (pas de chute, pas de coup porté).